Plein phare sur Erwan, Room Master chez Tamaplace !

Plein phare sur Erwan, Room Master chez Tamaplace !

16 juillet 2019

Interview

Aujourd’hui ce n’est pas de Tamashare qu’il s’agit mais d’une des personnalités de l’équipe qui la compose !  C’est l’occasion d’en savoir plus sur Erwan, Room Master/Business Developper chez Tamaplace depuis 3 ans.

Vous allez découvrir qui se cache derrière les démonstrations du logiciel mais aussi derrière le support qui est là pour vous épauler au quotidien en cas de problème. Au fil de cette interview vous en saurez plus sur son métier, sa personnalité mais aussi sur ces bons moments parmi nous.

Fini les grands discours, passons directement au coeur de l’action !

Bonjour Erwan, en quelques mots qui es-tu ?

Je suis Room Master/Business Developper pour la société Tamaplace. 

Double casquette alors !  Cela fait combien de temps ? 

Depuis septembre 2016, je me souviens que je suis arrivé le 17 exactement.

Comment pourrais-tu décrire ta journée de travail à un enfant ?

Je lui dirais que mon travail est d’aller voir des gens pour leur vendre quelque chose dont ils vont se servir de façon à faire vivre leur société.

C’est ce qu’on appelle une explication claire et précise ! Tu peux nous dire comment tu t’es retrouvé à travailler chez Tamaplace ?

J’étais à la recherche d’une alternance pour faire ma licence en négociation d’affaire et Tamaplace cherchait quelqu’un pour suppléer Yannick  le directeur, sur la commercialisation. Donc j’ai passé l’entretien avec lui, j’ai beaucoup aimé l’application et l’idée de la boite donc on s’est mis d’accord pour travailler ensemble.

Un entretien n’est jamais évident, qu’elle a été ta toute première impression à propos de Yannick ?

Ça a été dynamique, hyper dynamique. Le projet startup c’est ce qui m’a plu. Il croyait à fond à son projet. Il me l’a présenté de façon ludique et m’a vraiment donné envie de travailler avec lui.

On voit passer pas mal de photos de toi sur les réseaux, tu fais partie de l’équipe de choc avec Yannick ! Raconte-nous ta journée « type » au travail. Tu as des projets particuliers en ce moment ?

Quand j’arrive le matin, mon premier reflex c’est de toujours regarder l’actualité un peu partout dans le monde. Ça peut servir surtout en commerce pour rebondir sur les événements avec les clients.

Ensuite selon les projets qu’on a, j’appelle des gens pour programmer des rendez-vous, j’effectue des démonstrations produits, en parallèle je suis tous mes dossiers avec les clients.

Mon projet principal en ce moment c’est l’apparition d’un nouveau produit pour la rentrée, donc je suis sur tout ce qui est commercialisation à faire, comment on va le distribuer, l’aspect marketing…Comment on va le vendre, le présenter. C’est vraiment le gros projet du moment qui demande beaucoup de temps.

Petite question atypique. Si tu te retrouvais sur une île déserte avec un écran interactif et que tu ne pouvais utiliser qu’une seule fonctionnalité de Tamashare, tu choisirais laquelle ?

Hum…Et bien l’audio/vidéo bien sûr !

Si tu devais retenir un moment de solitude extrême durant ces 3 ans, ce serait lequel ?

Alors…J’étais devant une classe de 40 infirmiers du CHU de Bordeaux. Je devais leur faire une simulation d’un cours via Tamashare. Au moment où j’ai voulu lancer l’application, elle a planté. En fait elle a eu un dysfonctionnement général donc je me suis retrouvé face à ces 40 personnes dans une salle où il faisait très chaud donc je me suis dis qu’est-ce que je fais ? C’était le moment le plus embarrassant que j’ai vécu chez Tamaplace. 

Comment tu as fais pour t’en sortir ?

Pour me sortir de cette situation du coup…Y’avait eu un temps de préparation qui avait été assez long, on avait pas mal parlé avant. Donc ce que j’ai fais, c’est que je leur ai dis « Avant de commencer ce que l’on peut faire c’est de vous inviter à prendre une petite pause, un petit café pour démarrer sur de bonnes bases ». De cette manière j’ai pu entre temps, contacter le support technique de Tamashare qui a résolu le problème assez rapidement ce qui m’a permis de mener à bien la démonstration.

On sait que tu es dans une startup avec un certain esprit de compétition alors…Plutôt  bowling ou karting pour imposer ton style ?

Karting sans hésiter ! 

On a parlé d’un moment compliqué et si on en venait maintenant à ton  plus joli souvenir chez Tamaplace jusqu’ici ?

Mon souvenir le plus agréable chez Tamaplace… Il y en a plusieurs. Je pense d’abord à septembre 2018, sur tout un mois il y’avait des projets que je suivais depuis plus d’un an. Ils se sont tous concrétisés en même temps. Donc voilà j’ai fais pas mal de ventes sur ce mois-ci j’étais très content. Notamment avec l’école de l’Ensam, j’ai beaucoup bougé à Agen et Bordeaux notamment, pour les préparer. C’est un des projets qui m’a le plus plu. 

Il y a également le salon de l’ISE à Amsterdam qui me vient à l’esprit. J’y ai rencontré énormément de gens du secteur avec différentes nationalités. C’était très enrichissant.

Qu’est ce qu’on peut te souhaiter pour la suite de l’aventure ?

Que le produit cartonne, que tout le monde soit contents et récompensés pour les efforts fournis.

Pour terminer, quelle est ta chanson du moment pour te motiver au travail ?

C’est un duo composé de Lil Nas et de Billy Ray Cyrus qui interprète « old town road », c’est un style un peu country très sympa.

Nos derniers articles
Former à distance
Télétravail
Impact budgétaire

Essayez dès maintenant, gratuit pendant 30 jours.

WordPress Lightbox