Le Lean Startup, ou comment entreprendre rapidement ?

Lean Startup, ou comment entreprendre rapidement ?

10 Octobre 2018

Visual Management

A l’heure où l’innovation technologique bat son plein, il n’est plus à prouver que le monde de l’entrepreunariat a lui aussi, des surprises à revendre. De nouveaux concepts sont inventés avec une rapidité folle ce qui rend la concurrence un peu plus rude chaque jour.

Aujourd’hui, deux solutions pour l’entrepreunariat sont particulièrement connues : la création d’entreprise sur un modèle basique et les startups.

Dès maintenant et pour le temps de l’article, mettez de côté tout ce que vous pensiez savoir. Une nouvelle façon d’entreprendre est en train de voir le jour : découvrez avec nous ce qu’est réellement le Lean Startup !

Le Lean Startup d’accord, mais c’est quoi ?

Avant de plonger ensemble au coeur du sujet, revoyons d’abord ce qu’est en réalité une Startup.

Une Startup se définit comme un « état d’esprit », c’est une jeune entreprise dynamique qui souhaite innover dans le domaine des nouvelles technologies. Ce système entrepreunarial vise à générer des revenus importants dans un délai très court avec une hiérarchie plus souple qu’en entreprise établie.

Mais alors le Lean Startup dans tout ça, il change quoi ?

Une startup va commencer par avoir une idée de produit dont elle pense que le public a besoin, pour ensuite passer plusieurs mois, voir plusieurs années à développer ce produit sans jamais passer par un test client. En ce qui concerne le Lean Startup, le test du produit par le client va être le pilier de l’ensemble du projet.

Le Lean Startup tente une approche où les besoins du client sont méconnus, l’idée de départ se base sur des hypothèses. Avant que le produit ait toutes ses fonctionnalités et soit 100% terminé, il va être testé à de nombreuses reprises sur les potentiels clients. L’objectif étant de créer un produit extrêmement basique au début, pour avoir une fabrication peu coûteuse et rapide.

Dans un cycle en entreprise « basique », les besoins du client sont connus et le produit est réalisé en un seul coup d’essai. C’est là que le Lean Startup s’avère complètement différent. Une fois le produit crée, le Lean Startup veut qu’il soit testé directement auprès du public.

En fonction des retours, soit le produit est amélioré pour aller vers une solution finale, soit les concepteurs doivent « pivoter » en réorientant leur offre en fonction des besoins du client.

Le fonctionnement du Lean Startup

Si l’on devait décrire le Lean Startup en un seul et unique mot ce serait celui de « contrôle ». C’est une démarche de travail qui demande de contrôler l’évolution du produit, ses améliorations tout en prenant en compte les retours des utilisateurs.

Le Lean Startup se déroule en étapes :
– Fabriquer le produit
– Mesurer les donnés
– Apprendre des retours clients

Le but est de commencer par ce qu’on appelle un « Minimum Viable Product ». Contrairement à son nom, le concept est très simple : créer un produit avec seulement les fonctions qui lui sont indispensables. Il s’agit d’avoir un service dans sa version la plus fonctionnelle et la plus basique possible.

Une fois ce produit minimum viable prêt à être utilisé, il est testé directement sur les utilisateurs. C’est ici que le Lean Startup peut être soit très avantageux, soit désastreux.

Deux scénarios sont alors possibles :

Le premier serait celui où le produit séduit immédiatement les clients et répond à un besoin. Dans ce cas, il va être améliorer et développer jusqu’à sa version finale en étant sûr qu’il aura du succès lors de sa commercialisation. Ce scénario est la force du Lean Startup puisqu’il permet de se lancer dans un projet avec très peu de moyen financier et de concevoir le produit avec une grande rapidité.

Le deuxième est un peu moins engageant. Si lors de sa première sortie le produit n’est pas bien accueilli, il va être confronté à un pivot : comme expliqué précédemment, il s’agit de réorienter l’offre en fonction des retours clients.

Dans le cas où le pivot permet cette fois de séduire, le projet sera viable financièrement. A l’inverse, si le projet doit faire face à plusieurs pivots, il risque de devenir bien plus onéreux à gérer qu’avec un concept de Startup classique.

En se basant sur le Lean Startup, le produit est là pour être le plus en adéquation possible avec les besoins du client.

Mais alors, quels sont vraiment les avantages/inconvénients du Lean Startup ?

L’avantage clé du Lean Startup est que l’on peut monter sa société très rapidement avec un cycle court de fabrication. Avec l’émergence des concurrents sur le marché, c’est un sacré atout quand on souhaite se lancer.

En créant un produit minimum viable, on obtient des temps de développement réduits qui vont permettre de réduire également l’investissement de départ. Pouvoir sortir un prototype au lieu d’un produit fini, facilite la possibilité de se lancer dans le monde entrepreunarial.

Le Lean Startup mise sur un produit moyen qui va avoir des clients à sa sortie plutôt qu’un produit terminé qui au final, n’intéressera personne.

En ayant une idée très claire du projet et de tous ses constituants, on obtient un meilleur processus de travail sans impliquer de cibles inutiles. Une fois les cibles conquises, on peut être sûr qu’une fois le produit commercialisé, il aura déjà sa base de client.

Là où le Lean Startup devient risqué, c’est lorsque le produit ne trouve pas ses clients. Le pivot entre alors en jeu et une nouvelle hypothèse est créée suivie d’un nouveau cycle de tests. Plus le produit va subir de pivot, plus il va coûter d’argent.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, avoir l’avis du client n’est pas toujours une bonne chose. En cas de multiples pivots, recueillir en permanence les doléances des utilisateurs risquent de désorienter complètement les entrepreneurs et les mener un peu plus vers un échec.

Ce concept demande beaucoup de temps, plusieurs petites étapes qui risque de mener à un échec, notamment financier.

Vous l’aurez compris, comme toute solution pour créer son entreprise il faut avoir conscience des risques avant de partir à l’aventure. Se lancer dans le Lean Startup c’est savoir qu’on se projette dans l’inconnu.

Se lancer dans le Lean Startup avec les bons outils

Mener à bien son projet n’est pas chose facile, surtout lorsque l’on débute juste. Pour que votre Lean Startup ait toutes les chances de réussir prenez le temps de réfléchir aux outils dont vous aurez besoin.

Créer une entreprise demande beaucoup de temps ainsi que beaucoup de réunions. Souvent les protagonistes ne sont pas sur place, de ce fait, envisagez un logiciel de collaboration pour faciliter vos échanges.

Pensez également à l’image de votre entreprise, si vous souhaitez vous lancer dans l’innovation, privilégiez des outils qui vont dans ce sens. Par exemple dans l’innovation, il est intéressant de tout digitaliser. Fini le papier place à des possibilités de collaboration en ligne qui faciliteront grandement votre travail !

Le Lean Startup vise rapidité et réussite, pourquoi se freiner en rédigeant des comptes-rendus après chaque réunion ? C’est une tâche rébarbative que personne n’aime faire et qui est pourtant nécessaire pour diffuser les informations à toute l’équipe. C’est là encore, que certains outils peuvent vous aider, il existe des moyens de générer automatiquement un compte rendu de la réunion avec tous les documents évoqués.

Source : 12

Nos derniers articles
Impact budgétaire

Essayez dès maintenant, gratuit pendant 30 jours.

WordPress Lightbox